Programmes

Le Chœur Stella Maris se place d'emblée dans une recherche d'excellence, en hommage aux compositeurs dont il sert la musique. Depuis sa création, le chœur s'est attaché la collaboration de jeunes interprètes, poursuivant une politique de concerts prestigieux tant à Paris qu'en province.

Maurice Duruflé

Dès sa première saison, le Chœur Stella Maris se produit deux fois en l'église Saint-Gervais, invité par le Festival d'Art sacré du Marais, dans un répertoire retraçant l'histoire du motet a cappella de Palestrina à Jean Langlais. Dans le cadre du centenaire de la naissance de Maurice Duruflé, il donne son Requiem en la basilique Sainte-Clotilde, accompagné à l'orgue par le talentueux Vincent Warnier, successeur du compositeur et de sa femme à la tribune de Saint-Etienne-du-Mont.

Francis Poulenc

Au cours de l'année 2003, le Chœur Stella Maris est amené à se produire plusieurs fois en province, notamment à Alençon où il interprète un programme de chants populaires européens (Poulenc, Janácek, Kodály, Sibelius...), complété par la Messe solennelle de Louis Vierne pour deux orgues et chœur. Au mois de novembre, il est invité par le festival "Jeu(x) d'orgues" pour un nouveau Requiem de Maurice Duruflé en la cathédrale Saint-Louis de Blois accompagné par Vincent Grappy.

Par ailleurs, il interprète un programme bâti autour des Zigeunerlieder de Johannes Brahms en l'église parisienne de Saint-Roch avec le pianiste Yann Ollivo. Enfin, il organise sa première académie d'été à Beaumarchès (Gers), avec pour thème "la chanson française illustrée par les compositeurs du XXe siècle".

Johannes Brahms

Pour sa troisième saison, le Chœur Stella Maris a choisi trois compositeurs romantiques d'Allemagne et d'Autriche, afin de s'illustrer dans un répertoire d'envergure entièrement a cappella. Le programme, enregistré en la chapelle du collège Sainte-Marie d'Antony du 26 au 28 mars 2004, a été donné en concert en l'église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux au mois de juin 2004, ainsi qu’en Eure-et-Loir et à Saint-Léon (Paris) en octobre suivant.

Trond Kverno

La saison 2004-2005 a été consacrée à des compositeurs plus contemporains : autour du motet Ave Maris Stella du Norvégien Trond Kverno, qui a inspiré le nom de notre chœur, nous avons appelé Britten et Poulenc pour un programme résolument moderne consacré à la Vierge Marie.

Thierry MachuelLa saison 2005-2006 a commencé pour Stella Maris sous le signe de la création contemporaine, puisque le chœur a participé le 15 octobre 2005 à l'oratorio Une Femme de Parole du compositeur Thierry Machuel, dans le cadre du festival d'Ile-de-France. En outre, l'ensemble a travaillé en 2006 un programme intitulé "Parcours vocal dans la France du XXème siècle", qui a donné à entendre un itinéraire de la composition chorale française de Ropartz à Messiaen.

Toivo KuulaPour la saison 2006-2007, le chœur a repris ce programme de musique vocale française et l'a augmenté d’œuvres inédites en vue d'un concert le 2 juin 2007 dans le cadre de la 3ème Biennale d'art vocal de la Cité de la Musique. D'autre part, une session de concerts a été consacrée à la "Musique vocale scandinave post-romantique", dont la valeur incomparable reste sous-estimée en France, autour notamment de Grieg, Stenhammar et Kuula.

Ildebrando PizzettiLa saison 2007-2008 a été marquée par l'enregistrement d'un disque consacré à la musique a cappella du début du XXème siècle : deux requiem de compositeurs contemporains (Herbert Howells en Angleterre, Ildebrando Pizzetti en Italie) et une messe brève plus récente de Knut Nystedt. En parallèle, Stella Maris a monté un programme autour de Mendelssohn, collaborant pour la première fois depuis son existence avec un orchestre - celui de Marly dirigé par Roberto Gatto.

Kodály et BartokLa saison 2008-2009 a été très active puisque le Choeur Stella Maris a participé à la Nuit Blanche parisienne en octobre 2008, préparé un programme autour de Bach et sa famille qui a été plus amplement travaillé lors d'une master class au CRR de Paris en mars 2009 avec Frieder Bernius (Stuttgart Kammerchor), puis donné en concert au conservatoire de Levallois et à la chapelle du Château de Fontainebleau en avril 2009. En outre, l'ensemble prépare en ce moment un programme de musique hongroise essentiellement autour de Kodály.

Dernière mise à jour : 09/2017